Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez la version en ligne.
 
News FABI - Fédération Royale d'Associations Belges d'Ingénieurs Civils, d'Ingénieurs Agronomes et de Bioingénieurs
           
 
  Actu
 

Assemblée Générale Ordinaire
27 avril 2017

Université de Liège Bât. B37
Institut de Mathématique
Quartier Polytech
1 Allée de la Découverte 12
4000 Liège

17h00
Assemblée Générale Ordinaire

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre assemblée générale ordinaire qui répond aux obligations légales en matière d'asbl. Elle est organisée cette année par l'AILg. Elle vous permettra de mesurer les actions réalisées par la FABI au cours de l'année écoulée et de faire part de vos souhaits ou orientations futures.

18h15
Conférence d'Etienne de Callataÿ



« L'Europe, de l'analyse des erreurs aux conditions de sauvetage ».
 Cette conférence portera sur un thème central pour notre société, avec des implications citoyennes mais aussi technologiques et économiques pour l'ingénieur, à savoir l'avenir de l'Europe, et cela dans une période de tension particulière qui sera celle de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle en France. Après une introduction sur le contexte économique actuel, l'orateur Etienne de Callataÿ passera en revue les défis que l'Europe a à affronter, disséquera les erreurs qui expliquent le désamour actuel et cernera les choix qui se posent au « Vieux Continent ».

Plus d'info - Inscription - Plan d'accès
Parking : P 32 et P 52
   
   
  Actu
 

Annuaire papier 2016
des membres et des non-membres depuis 1972
(édition avril 2017)

Cet annuaire sera normalement adressé à tous les membres habitant la Belgique. Toutefois si vous ne désirez pas recevoir l'annuaire papier, merci de compléter le présent formulaire avant le 2 avril.

Nous remercions d'avance tous les membres qui vont nous envoyer une participation aux frais de l'annuaire pour leur soutien.

Annuaire en ligne
sur le site FABI

L'annuaire en ligne sera prochainement  consultable sur le site.

Pour y accéder, merci de suivre cette procédure :

Login : votre nom en lettre majuscule sans espace, ni tiret.

Mot de passe : votre numéro de membre FABI vous sera transmis par e-mail personnalisé prochainement. Vous pouvez également l'obtenir auprès de votre Association d'école. 
   
   
  Actu
 

La rémunération en 2017 des ingénieurs débutants

La FABI considère que la rémunération de l’ingénieur débutant doit atteindre en 2017 le montant de 41.500 €  bruts par an accompagnés d'avantages extra-légaux estimés à un minimum de 4.000 € nets par an ou une contrepartie salariale équivalente.

Pour plus de détails
   
   
  Agenda
 
28 mars : conférence AILouvain
«  Human Connected : Vers un mode de pensée digitale ?»

29 et 30 mars : Audi Brussels job days

30 mars : Assemblée Générale AIM

30 mars : conférence Alumni Ecole Polytechnique de Bruxelles
« AlgorIThm and Blues : L'innovation en Europe – un état d'esprit et un enjeu d'avenir ?
Par Nathanaël Ackerman

20 avril: conférence Alumni Ecole Polytechnique de Bruxelles
« AlgorIThm and Blues : Intelligence Artificielle et musique: résultats récents et nouveaux enjeux,
Par François Pachet

24 avril : Workshop AILouvain
«  Technologie Ubérisée : quel Business Model ?»

25 avril : demi-journée d’étude
Les métaux ferreux dans la construction : de 1914 à 1945
Voir rubrique Comité Patrimoine &Histoire ci-contre

28 avril : conférence SEII
« The use of different sources of energy for Public Transport »
Par Umberto Guida

4 mai : Assemblée Générale AILouvain
suivie d’un speed conferencing «  Big Data : Dictature ou libération ?»

4 mai : STIB jobdating

4 mai: conférence Alumni Ecole Polytechnique de Bruxelles
« AlgorIThm and Blues : La gouvernementalité algorithmique »
Par Prof.Hugues Bersini & Prof.Thomas Berns

5 mai : Concert ISF
Concert en collaboration avec l’Académie de Musique de Woluwe-Saint-Lambert

6 mai : Assemblée Générale AIMs
suivie d’une conférence «  Quels moteurs pour un retour à la croissance en Wallonie, en Belgique et en Europe ? »

16 mai : Workshop AILouvain
«  Génération X, Y, Z : comment mieux travailler ensemble ? »

19 mai : conférence SEII
« Les Smart Grids, Super Grids et Super Smart Grids »
Par Pascal Wetz

1 juin : Assemblée Générale ISF

Du 21 au 23 juin : Conférence AIM
NLDB 2017 : Conférence Internationale on Natural Language & Information Systems

30 juin :  Anniversaire CCW Namur
CCW Namur fête ses 120 ans

Du 4 au 7 juillet : Conférence AIM
7th European-African Conference on Wind Engineering (EACWE 2017)
   
   
  Agenda
 
Dossier spécial Ingénieurs
Découvrez le dossier consacré aux ingénieurs publié dans le magazine Références du 25 mars 2017

IB jobs
Dans le cadre de notre collaboration avec Références, accéder aux offres d’emploi pour les ingénieurs IB jobs

Job days
29 et 30 mars : Audi Brussels job days
4 mai : STIB jobdating
   
Edito

Faut-il augmenter le salaire des ingénieurs ?

La plupart des écoles qui forment des ingénieurs, en France notamment, réalisent annuellement des enquêtes relatives au premier emploi : enquêtes salariales et enquêtes d’insertion, type d’employeur, localisation des emplois… Les objectifs sont multiples : montrer l’excellence de la formation et éventuellement l’adapter, s’assurer du bien- fondé des options adoptées pour répondre aux besoins des employeurs et, bien évidemment, attirer les étudiants par la perspective d’un salaire élevé et d’un emploi assuré. Un premier constat : la rémunération des ingénieurs formés dans nos universités est en tout point comparable à celle obtenue par les diplômés des grandes écoles françaises. En effet, avec des objectifs quelque peu différents, la FABI aussi réalise régulièrement ce type d’enquête et, quoique la comparaison soit un peu difficile à cause d’une fiscalité différente, les salaires des jeunes ingénieurs diplômés en Fédération Wallonie-Bruxelles les classeraient en France dans le premier quart des jeunes ingénieurs français. Leurs rémunérations sont tantôt un peu plus élevées que celles de certains diplômés de hautes écoles prestigieuses, tantôt légèrement inférieures. Il faut cependant remarquer que la progression des salaires avec l’ancienneté et l’expérience semble plus rapide en France. L’Allemagne semble offrir à ses jeunes ingénieurs des salaires un peu plus élevés, mais là, la comparaison est plus difficile.

Les enquêtes salariales de la FABI ont d’abord pour objectif de donner une image aussi précise que possible du marché de l’emploi des ingénieurs, fournissant notamment aux jeunes ingénieurs, mais aussi aux employeurs, une information utile à la négociation du premier contrat d’emploi. Il s’ensuit la publication de la recommandation FABI qui prend en compte de multiples éléments et en particulier l’éventuelle « pénurie d’ingénieurs ». C’est de toute évidence le cas aujourd’hui. Il n’est pas un jour où les médias, presse radio ou télévision ne se fassent le relais des milieux économiques pour clamer haut et fort le manque flagrant d’ingénieurs susceptibles d’assurer notamment l’indispensable transition vers l’économie numérique. C’est aussi une mission que la FABI s’est assignée. Depuis plusieurs années, en collaboration avec les fédérations professionnelles, elle s’est attachée à montrer, urbi et orbi, l’intérêt d’entreprendre des études d’ingénieur. Même si, lentement il est vrai, le nombre d’inscrits dans nos facultés polytechniques augmente, il reste largement insuffisant face aux besoins de notre économie. Il suffit pour s’en convaincre de citer IBA qui l’an dernier a recruté 400 ingénieurs et qui a prévu d’engager 200 ingénieurs supplémentaires en 2017, démontrant par là les énormes besoins d’ingénieurs, dans le secteur de la santé notamment. Séduire les jeunes et les motiver à choisir la formation d’ingénieur devient primordial. Or il est bien connu que pour séduire, il faut faire rêver.

Alors, une question se pose : le salaire de nos ingénieurs est-il suffisamment attractif pour les faire rêver ? La comparaison avec les salaires français est certes satisfaisante. Seulement voilà, la pénurie d’ingénieurs est tout aussi flagrante en France. Dans une interview de l’économiste Elie Cohen, Le Monde du 21 mars titrait : « Je crains une pénurie massive d’ingénieurs en Europe ». Or nous avons toujours à l’esprit la déclaration du député européen Louis Michel qui dans une interview au Vif, affirmait que limiter le salaire des parlementaires à 4 800 Euros nets par mois serait une mauvaise chose. "Vous obtiendrez un Parlement coupé de la réalité, peuplé de fonctionnaires et d’enseignants mais déserté par le monde de l’entreprise… ». Le salaire brut, prime comprise, des jeunes ingénieurs à l’engagement n’atteint pas 3800 Euros par mois ! La question d’un salaire plus attractif reste posée mais il faudra sans doute trouver d’autres pistes pour motiver les jeunes à choisir un métier dont notre société a besoin de toute urgence.

Albert Germain
Président
 
 
Activités

Enquête sur la publication du prochain annuaire 2017 – édition 2018


Nous vous informons qu'une réflexion est en cours au sein du Conseil d'administration pour savoir s'il faut continuer à réaliser un annuaire papier, ou plutôt opter pour un annuaire en ligne. Il y a des avantages et des inconvénients pour chaque formule : le format papier est facilement consultable et exploitable à sa guise, mais pas très écologique ; quant au format électronique il permettra un accès direct à partir de son ordinateur ou smartphone mais la FABI perdra le contact avec les membres qui ne sont pas raccordés au réseau internet. Votre avis nous intéresse.

Nous vous remercions de compléter le formulaire ci-après avec vos désidératas.

Formulaire
 
 
Résultats de la mini-enquête réalisée
auprès des diplômés 2016


Au début de cette année et pour la deuxième année consécutive, la FABI avec la collaboration des AE a lancé une mini-enquête auprès des jeunes diplômés. La volonté était de réaliser une enquête simple et limitée à trois objectifs : le taux d'occupation des jeunes ingénieurs diplômés en 2016, le type de contrat proposé et le niveau de salaire. Le taux de participation à cette enquête a été de 32 % ce qui est plus que remarquable.

Au point de vue des résultats, on peut estimer que 75 % des Ingénieurs civils et 47 % de bioingénieurs ont trouvé un job depuis leur diplôme. Le temps d’attente médian pour décrocher ce premier job se situe aux alentours de 2 mois.

Au point de vue contrat, pour son premier job, deux ingénieurs sur trois obtiennent un CDI et un ingénieur sur cinq un CDD hors contrats de chercheur ou doctorant ; ces derniers représentent environ 10% des premiers emplois.

Quant aux quartiles du salaire mensuel, on obtient les estimations suivantes :

  Nombre de réponses exploitées Q25 (€) Q50 (€) Q75 (€)
Irs civils 121 2500 2800 3000
Irs bio 26 2300 2550 3000
Total 147 2400 2700 3000

On peut en conclure les éléments suivants :
  1. Le diplômé ingénieur est très demandé sur le marché de l'emploi.
  2. Le contrat à durée indéterminé est souvent accordé dès le premier emploi.
  3. Le salaire médian n'atteint pas la recommandation FABI, mais un quart des ingénieurs sondés l'obtient.
  4. Compte tenu de l'incertitude (± 200 €) qui entache les estimations de la médiane, il n'est pas possible de déterminer si le salaire des bioingénieurs est équivalent ou différent de celui des ingénieurs civils.
Malgré un taux de participation de plus de 30% qui peut être considéré comme fort respectable, on peut s'interroger sur la façon dont réagissent ceux qui n'ont pas encore une occupation face à cette enquête.

Si leur attitude est majoritairement de ne pas répondre, on a dans ce cas, un biais indiscutable sur le temps d'attente ! Cette liberté de réaction est fort interpellant quant à la représentativité de l'enquête. Mais a-t-on d'autres choix ?
 
 
Comité Patrimoine et Histoire

Mardi 25 avril 2017 au Moulin de Beez (Namur) :

5ème demi-journée d'études du cycle :
Les métaux ferreux dans la construction : de 1914 à 1945

Depuis le début 2015 le Comité Patrimoine et Histoire, en partenariat avec l'ULB (Ecole Polytechnique – BATir), le CSTC et l'Institut du patrimoine Wallon, organise un cycle de 6 demi-journées d'études consacrées à l'usage structural des métaux ferreux dans la construction, des origines aux années 1970. En 2015 nous avons commencé par la période préindustrielle ; puis nous avons abordé la période allant de la Révolution industrielle à l'entrée dans l'ère de l'acier (1863). La première demi-journée de 2016 a couvert la période allant de 1863 à la Première Guerre mondiale et la seconde a été consacrée aux structures mixtes (fer - maçonnerie, fer - verre, fer - charpente bois) aux 19ème et au début du 20ème siècles. Les deux séances de 2017 qui clôtureront ce cycle seront consacrées l'une à la période 1914-1945 et l'autre à la période 1945-1975. Cette 5ème demi-journée sera consacrée à la période 1914-1945. Du point de vue technologique cette période est caractérisée par l'abandon des assemblages par rivetage à chaud au profit de la soudure. Il sera notamment question de l'ossature métallique entièrement soudée de l'Institut du Génie-Civil au Val-Benoît (Liège) de celle du Technicum à l'Université de Gand et des ponts Vierendeel du Canal Albert. Cette période voit également se développer les bâtiments élevés à ossature métallique : l'exemple de la Boerentoren à Anvers (1931) illustrera ce type d'ossature. Au cours de cette demi-journée il sera également question de métal et d'architecture, de la manière dont les architectes se sont appropriés ces nouvelles techniques, du rôle de la production éditoriale au-travers notamment de la revue l'Ossature Métallique éditée par le Centre Belgo-Luxembourgeois d'information de l'acier.

Au cours de chacune de ces demi-journées il sera question de l'élaboration des matériaux, de leur transformation, des typologies structurales, des systèmes d'assemblages,... et de nombreux exemples de réalisation seront présentés.

Programme - Inscription
 
 
Comité Construction

Lundi 15 mai 2017 : journée d'étude (Bruxelles)

« Vibrations dans la Construction »  

Alors que de nouveaux systèmes constructifs sont régulièrement envisagés pour réaliser des planchers, des passerelles, des structures haubanées, la maîtrise de la réponse de ces ouvrages aux sollicitations dynamiques apparaît souvent comme cruciale pour garantir le confort des utilisateurs et des conditions de service optimales. Force est de constater que peu de normes (notamment dans la série des Eurocodes Structuraux permettent d'appréhender de manière claire et univoque cette thématique liée aux vibrations dans le domaine de la Construction. Certains projets réalisés à l'échelle européenne (HiVOSS) voire régionale (OPTRIS) ont permis aux ingénieurs d'avancer, ces dernières années, plus en confiance dans le domaine des sollicitations induites par les personnes ou l'action du vent. Le Comité Construction de la FABI vous invite à faire le point sur la problématique en partant des concepts de dynamique des structures et en se dirigeant vers les applications de planchers et de passerelles piétonnes. Les effets du vent (buffeting, vortex de Von Karman, etc.) seront également abordés, notamment sur des exemples d'ouvrages d'art. Enfin, la mesure des vibrations pour déduire un certain nombre d'informations liées à l'ouvrage sera présentée au moyen de différents cas d'étude. Ceux-ci illustreront l'intérêt de la technique pour contrôler la performance d'ouvrages ou simplement l'impact sur les construction avoisinantes d'une méthode de mise en œuvre (par exemple pour les travaux géotechniques).

Le programme de cette journée sera disponible prochainement sur le site FABI.
 
 
Venez au STIB’S JOB DATING ...
et rencontrez votre futur manager !
Jeudi 4 mai 2017 – 18h30


La STIB organise son tout premier ‘JOBDATING’ le jeudi 4 mai en soirée à l’attention UNIQUEMENT des INGENIEURS, BACHELORS TECHNIQUES et des spécialistes IT&TELECOM. Au programme : une brève présentation sur la STIB mais aussi et surtout l’occasion, pour vous, d’avoir un premier entretien personnel avec votre futur manager !

Informations et inscriptions à l’évènement
 
Aux Ingénieurs golfeurs

Savez-vous qu’il existe une association qui regroupe les Ingénieurs qui pratiquent le golf. «   Ir Belgium Golf Club » regroupe plus d’une centaine de membres Ingénieurs golfeurs des différentes Universités de Belgique et leurs amis. Elle organise régulièrement des rencontres golfiques. Cette année, elle a optée pour une formule ouverte aux membres de différents clubs de Belgique qui leur font le plaisir de les accueillir. Cinq Ir’s Golf Challenge Day seront organisés dans cet esprit.

En savoir plus
 
 
 
 

Pour ne plus recevoir de messages de notre part, cliquez ici.