Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez la version en ligne.
 
News FABI - Fédération Royale d'Associations Belges d'Ingénieurs Civils, d'Ingénieurs Agronomes et de Bioingénieurs
           
 
 
Enquête 2017

Si vous avez répondu à notre enquête 2017, soyez en remercier. Si vous n'avez pas encore répondu, merci de cliquer sur le lien ci-dessus, cela ne vous prendra pas plus de dix minutes ! Les résultats de cette enquête permettront de caractériser l'ingénieur d'aujourd'hui. Et plus nous aurons de réponses, plus les conclusions seront crédibles. Alors ....

   
  Actu
 

Assemblée Générale 2017


Michel MILECAN,
nouveau Président de la FABI dès 2018

L'Assemblée Générale de la FABI s'est tenue le jeudi 27 avril à l'Institut de Mathématique de l'Université de Liège.
Le Président Albert Germain, après avoir passé en revue tous les points statutaires, a rappelé les évènements qui ont émaillé l'exercice 2016 en félicitant les différents groupes de travail.

Cette Assemblée Générale a également approuvé la candidature de Michel MILECAN comme futur Président de la FABI à partir de 2018.

Monsieur MILECAN a été diplômé ingénieur civil en 1972 à l'ULB. Il a fait une partie de sa carrière à ALCATEL pour rejoindre ensuite la SONACA. Il est encore actif en tant que Manager de 2Mi plus, Président de CENAERO (www.cenaero.be) et Président de MITIS sa (www.mitis.be). Il connait bien la FABI en tant que membre de l'AIrBr et a notamment participé à l'organisation de la visite du salon du Bourget à plusieurs reprises.

Enfin, après la partie académique, la parole a été donnée à M. Etienne de Callataÿ pour nous entretenir sur le thème « l'Europe, de l'analyse des erreurs aux conditions de sauvetage ».


Présentation

  Agenda
 
29 juin : Alumni Awards @ EPL 2017


30 juin : Ir’s Golf Challenge Day
Golf Day IV à Hulencourt

Du 4 au 7 juillet : Conférence AIM
7th European-African Conference on Wind Engineering (EACWE 2017)

Du 22 au 25 juillet : Foire de Libramont

28 juillet :
retrouvailles AIALv

31 juillet
: retrouvailles AIGx

9 septembre : Polytech Mons Day

29 septembre : conférence SEII
visite du CEN-SCK (Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire)

11-12 octobre: BIM Days
Construction digitale autour du BIM
(Building Information Modeling and Management)

16 octobre : Conférence AILouvain
« La technologie sauvera t-elle le monde de demain ? »

Du 23 au 25 octobre : International conference of  the Royal Academy for Overseas Sciences
« Sustainable Energy for Africa »

31 octobre : activité AIMs
Forum de l’emploi et des stages

21 novembre : dernière journée d'étude
Cycle : Les métaux ferreux dans la construction : de 1945 à 1975
Voir rubrique "Comité Patrimoine et Histoire" ci-contre
   
  Agenda
 
IB jobs
Découvrez les offres d'emploi destinées aux ingénieurs


   
Edito

Enfin une solution à la pénurie d'ingénieurs

On en parlait depuis quelque temps : la FABI déménage. L'Ecole Royale Militaire qui nous abritait rue Hobbema, affecte à d'autres fins les locaux que nous occupons aujourd'hui. Fort courtoisement cependant, ils nous proposent de nouveaux bureaux, complètement rénovés où nous pourrons nous installer. Le déménagement est en cours et ce n'est pas une mince affaire. Depuis 1936, en plus de quatre-vingt ans d'existence, la FABI a accumulé des archives (procès-verbaux de réunions, correspondance avec les autorités académiques, avec les autorités politiques, avec les fédérations professionnelles, avec la plupart des associations et fédérations d'ingénieurs européennes, avec les académies des sciences et des sciences appliquées etc...), des collections de revues, de la documentation, tout cela occupe plusieurs dizaines d'armoires. Mais les nouveaux locaux mis à notre disposition sont plus exigus...Il nous faut trier et choisir ce que nous conservons. Le tri a commencé. Difficile de sélectionner sans lire et on se laisse vite entraîner à parcourir des dossiers, qui, non sans surprise, restent d'une brûlante actualité. Par hasard, dans un dossier de correspondances datant d'une vingtaine d'années, nous trouvons comme préoccupations majeures, l'éthique de l'ingénieur, l'internationalisation des formations, l'adaptation aux nouvelles technologies, la création d'unités de recherche et d'enseignement compétitives au niveau international et, bien sûr, la motivation des jeunes à entreprendre des études d'ingénieurs afin de lutter contre la pénurie d'ingénieurs. Cette dernière préoccupation est récurrente et, dès sa création, la FABI s'attaquera à ce problème. Il est d'ailleurs piquant de constater que les slogans utilisés pour convaincre ont peu changés au cours des décennies de promotion de la formation et des métiers de l'ingénieur. Il y a vingt ans Fabrimetal, en collaboration avec Walchim, diffusait une brochure intitulée « L'avenir a besoin de vos rêves d'ingénieurs », aujourd'hui dans un document intitulé « Ingénieur, l'atout majeur ! » Agoria et Essenscia, auxquels s'est jointe la Confédération Construction, préconisent comme première mesure « donnons l'envie, faisons rêver ». Les mots ont à peine changé, les idées n'ont guère évolué. Et pourtant, aujourd'hui plus que jamais, les compétences qui sont celles de nos ingénieurs sont indispensables au bon fonctionnement de notre économie, qu'il s'agisse de la lutte contre le réchauffement climatique et de l'adaptation à celui-ci ou de l'intégration de la révolution numérique aussi bien dans les secteurs industriels que dans le secteur tertiaire.

La pertinence des actions de promotion de la formation d'ingénieur n'est pas nécessairement en cause, mais visiblement elles ne sont pas suffisantes.

Il se pourrait cependant que les politiques respectives définies par les deux présidents récemment élus, Donald Trump aux Etats-Unis et Emmanuel Macron en France contribuent à apporter une solution à notre problème.

Au moment où David Carlson, directeur de l'Organisation Climatique Mondiale, constatait qu'en 2016 les changements climatiques avaient battu tous les records précédents (température moyenne planétaire, canicules extrêmes, sécheresses exceptionnelles, déficit de banquise, hausse du niveau des océans etc...), le président Trump annonçait sa décision de sortir de l'accord sur le climat signé à Paris à l'automne 2015...La réaction d'Emmanuel Macron ne prit pas deux heures : "Rien n'est négociable dans les accords de Paris ...Il n'y a pas de plan B parce qu'il n'y a pas de planète B... » en même temps qu'il lançait un appel : « A tous les scientifiques, ingénieurs, entrepreneurs, citoyens engagés que la décision du président des Etats-Unis a déçus, venez travailler avec nous", et il a assuré qu'ils trouveraient "dans la France, une seconde patrie". Les réactions furent immédiates et nombreux furent les messages sur Twitter tels que: «En tant qu'entrepreneur, ingénieur et citoyen responsable, j'envisage sérieusement de quitter la Silicon Valley pour venir en France » ou encore : « je suis un ingénieur électricien travaillant sur de grands projets d'énergie renouvelable, comment puis-je entamer le processus de rejoindre la France dans ses efforts ?». Ce n'est sans doute pas ainsi que nous résoudrons le problème de la pénurie d'ingénieurs !

Gardons-nous de tirer des conclusions hâtives de l'actualité récente, mais le message paraît clair : le rôle sociétal que peut et doit jouer l'ingénieur aujourd'hui est une motivation essentielle pour attirer les jeunes talents vers ce métier.

Albert Germain
Président
 
 
Activités
 
Comité Patrimoine et Histoire

Mardi 21 novembre au Moulin de Beez (Namur) :

6ème et dernière journée d'études du cycle :
« Les métaux ferreux dans la construction : de 1945 à 1975 »

Depuis le début 2015 le Comité Patrimoine et Histoire, en partenariat avec l'ULB (Ecole Polytechnique – BATir), le CSTC et l'Institut du patrimoine Wallon, organise un cycle de 6 journées d'études consacrées à l'usage structural des métaux ferreux dans la construction, des origines aux années 1970. En 2015 nous avons commencé par la période préindustrielle ; puis nous avons abordé la période allant de la Révolution industrielle à l'entrée dans l'ère de l'acier (1863). La première journée de 2016 a couvert la période allant de 1863 à la Première Guerre mondiale et la seconde a été consacrée aux structures mixtes (fer - maçonnerie, fer - verre, fer - charpente bois) aux 19 ème et au début du 20 ème siècles. La première journée de 2017 a été consacrée à la période 1914-1945.

La dernière journée de ce cycle sera consacrée à la période 1945-1975.

Cette période est marquée par une évolution fondamentale des procédés et des produits à tous les stades du processus d'élaboration et de transformation du métal. Il sera question de l'apparition des procédés continus de laminage et de revêtement des produits plats, de l'acier Corten.... Du point de vue construction on y abordera la préfabrication des habitations notamment au-travers de l'exemple de la CECA Huis à Evere de l'architecte Willy Van Der Meeren.

Il sera question de structures à câbles notamment au-travers d'exemples de pavillons de l'Expo 58 , de l'auditoire P.E. Janson de l'ULB, (photo ci-dessus) dont la structure est classée, de la piscine Longchamp à Uccle,...

On y parlera aussi de métal et d'architecture, par l'analyse de réalisations du Groupe d'architectes E.G.A.U.(photo ci-contre) au-travers de bâtiments élevés à ossature métallique,...

Ce cycle se clôturera par l'édition d'un ouvrage qui reprendra les communications qui auront été présentées au long de ces six journées.

Le programme de cette journée sera disponible prochainement sur le site FABI.
 
 
Annuaire en ligne sur le site FABI

Pour rappel, l'annuaire en ligne est sur le site.

Pour y accéder, merci de suivre cette procédure :

Login : votre nom en lettre majuscule sans espace, ni tiret.

Mot de passe : votre numéro de membre FABI vous avait été transmis par e-mail personnalisé en avril avec l'invitation à l'AG FABI. Vous pouvez également l'obtenir auprès de votre Association d'école.
 
 
 
 

Pour ne plus recevoir de messages de notre part, cliquez ici.